Une stratégie touristique commune pour toute la Haute Maurienne

Pour mieux valoriser le territoire et favoriser son développement économique, les deux intercommunalités de Haute Maurienne et les socioprofessionnels du tourisme travaillent à l’élaboration d’une stratégie de développement touristique commune.
 
Peu importe qu’ils soient sur le territoire de la Communauté de communes Terra Modana ou sur celui de Haute Maurienne Vanoise. En été, les vacanciers ne font pas de distinction entre le périmètre des deux collectivités. Arrivant par Modane, ils s’égayent ensuite de Saint André à Bonneval-sur-Arc suivant leur lieu de séjour, leurs envies ou leurs activités, sans s’arrêter à la moindre frontière administrative.
 
Pas de raison, donc, de développer un tourisme différent sur un territoire perçu par les vacanciers comme un ensemble cohérent. Partant de ce constat, la Communauté de communes Terra Modana et celle de Haute Maurienne Vanoise se sont réunit au début de l'été 2015 à Modane, avec les dirigeants des stations et les socioprofessionnels du tourisme, pour rapprocher leur stratégie de développement touristique. Le but est non seulement de faciliter les vacances des clients mais aussi de favoriser un développement économique local sur un territoire dont l’activité ne se limite pas à quelques mois en été et en hiver.
 
Lors de cette réunion, les stratégies touristiques des deux territoires ont été croisées afin d’en faire ressortir les points communs et les divergences. Il ne s’agit pas en effet de détruire ce qui existe, mais plutôt de cibler ce qu’il est possible de mieux faire grâce à la mutualisation des compétences et des expériences. Cinq grands axes de travail ont été établis : diversification des offres touristiques estivales et hivernales grâce à la mise en valeur des patrimoines naturels et culturels, amélioration de l’accueil et de la mobilité, lutte contre les lits froids, élaboration à moyen terme d’une stratégie marketing homogène pour mieux promouvoir la Haute Maurienne et ses stations, et, enfin, meilleure répartition des rôles et des missions de chaque structure, qu’elle soit publique, privée ou associative.
 
En découlent des projets et des actions qui seront mis en œuvre en commun. Avec par exemple l’optimisation de l’offre de transports sur le territoire ou la structuration d’espaces sportifs à l’échelle de la Haute Maurienne : activités nordique, VTT… Cependant, des actions resteront spécifiques à chaque territoire, comme la valorisation du site du Mont Cenis ou de la Barrière de l’Esseillon. En effet, harmoniser les stratégies touristiques ne signifie pas effacer les caractéristiques de chaque village. Des particularités qui sont au contraire l’une des richesses du territoire.
 
Dans un environnement économique contraint, certains de ces projets pourront trouver un soutien financier dans le cadre du futur "Espace Valléen", un dispositif qui permet au territoire de bénéficier de subventions de la Région Rhône-Alpes, de l’Etat ou de l’Europe. Le Département de Savoie pourra aussi être sollicité au cas par cas. Le montant des aides disponibles sera connu début 2016. D’ici là, les acteurs des deux territoires devront finaliser les règles du pilotage de cette stratégie de développement touristique élargie. Un travail en commun qui est une bonne manière de préparer le prochain rapprochement des Communautés de communes.