ANIMATION ECONOMIQUE

Répondre aux besoin des entreprises locales

Le rôle d’animation de la CCHMV se traduit par sa participation à des initiatives et des structures locales visant à créer du lien entre les différents acteurs du territoire (Aper’éco organisé par AURA Entreprise, appui au Groupement des Professionnels de Haute Maurienne Vanoise (GPHMV, etc.).

Importance du dynamisme commercial :
Les associations de commerçants et d’artisans du territoire sont des partenaires indispensables de la Communauté de communes. Cette dernière a ainsi soutenu plusieurs années des programmes de subventions et d’accompagnement spécifiques (FISAC, ORAC, OCM…) dédiés à ces acteurs nécessaires à un territoire animé et dynamique.

La Communauté de communes accompagne la coordination de ces associations dans une structure à l’échelle de l’intercommunalité. Ce Groupement des Professionnels de Haute Maurienne (GPHM), sera la courroie de discussion entre la CCHMV et les commerçants, permettant de renforcer la communication et les actions communes, pour une meilleure cohérence et efficacité au service de tous.

En 2019, son rôle d’animateur du tissu local a été particulièrement visible, puisque la CCHMV a repris l’organisation du Salon de l’Artisanat Mauriennais, une initiative portée jusqu’à présent par la commune de Modane. L’édition 2019 a été un franc succès, et les élus ont décidé de renouveler cette action… rendez-vous donc en 2021.

Une agriculture forte :
Enfin, les activités agricoles et pastorales comptent pour une part essentielle du développement économique du territoire. En direct par les retombées économiques qu’elles procurent (AOP Beaufort), et indirectement par l’attractivité touristiques qu’elles génèrent. A ce titre, la Communauté de communes travaille en partenariat avec le GIDA (Groupement Intercommunal de Développement Agricole), qui représente la grande majorité des agriculteurs de Haute Maurienne Vanoise. Elle soutient notamment le développement de l’irrigation des prés de fauche, indispensable pour récolter le fourrage suffisant à l’alimentation des bêtes durant les longs mois d’hiver, ou encore les opérations de remembrement pour améliorer les emprises foncières de chaque installation, et ainsi faciliter et optimiser le travail quotidien des agriculteurs.