Environnement

Soutien à l'agriculture... biodiversité... filière bois-énergie... maîtrise énergétique... activités de pleine nature... patrimoines... figurent dans le champ d'actions de la compétence environnement de la Communauté de communes Haute Maurienne Vanoise.
Ci-dessous, focus sur l'Assainissement, la Gemapi (entretien des berges) et les sentiers de randonnée.

Assainissement

Les eaux usées des villages et des stations du territoire arrivent toutes à la STation d'EPuration des eaux usées La Praz (STEP).

Le réseau de collecte, les postes de relevage nécessaires à la bonne circulation des effluents et la station ont été financés et sont gérés par la CCHMV (ex Terra Modana). A noter cependant que l’assainissement non collectif (chalets d’altitude, refuges ou restaurants sur les pistes équipés en fosse sceptique) n’entre pas dans les compétences de la CCHMV.

Ouverte en 2008, la station peut traiter les rejets de 30 000 personnes pour faire face à l'afflux touristique en été et en hiver.

La STEP de La Praz est également équipée d'une plateforme de compostage des boues d'épuration. En effet, deux produits sont générés par la STEP :
- de l'eau, épurée à 98% et tout simplement rejetée dans l'Arc
- des boues

Les boues viennent des matières solides présentes dans les eaux usées. Le processus de traitement permet de séparer ces boues de l'eau. A La Praz, les boues sont valorisées sous forme de compost

Des déchets verts (branches ou morceaux de bois récupérés en Maurienne puis transformés en copeaux) sont ajoutés aux boues. Au bout de plusieurs semaines, les boues se sont transformées en compost.

Ce compost à la qualité certifié est ensuite utilisé localement par les entreprises de BTP ou par les stations de ski (photo ci-dessus, épandage à Aussois) qui souhaitent enrichir le sol pour revégétaliser un terrain suite à des travaux de terrassement.

Pour en savoir plus : article complet sur le fonctionnement de la STEP. Article publiée en 2008 lors du lancement de cet équipement.

 

GEMAPI : l'entretien des berges

La Communauté de communes Haute Maurienne Vanoise (ex Terra Modana) est compétente pour la prévention des inondations et pour l’entretien d'une partie des berges de l’Arc et des ruisseaux sur le territoire (à Modane-Fourneaux, certaines zones sont sous la responsabilité du Syndicat des digues).

Sur l'Arc, la CCHMV s'occupe de l'entretien des digues et des enrochements (ouvrages de protection à Avrieux, Modane, Fourneaux, Le Freney). En tant que maître d’ouvrage, la CCHMV fait appel à des prestataires qui réalisent ensuite les travaux de curage. C'est par exemple la Communauté de communes qui a financé les travaux réalisés sur l'Arc au niveau de la Rizerie en septembre 2014 suite à la crue qui avait touché Modane.

La CCHMV est également compétente pour l'entretien du lit de la rivière. La Communauté de communes a par exemple lancé un plan pluriannel d'entretien de l'Arc à Avrieux. En effet, sur ce secteur du sable a tendance à s'accumuler, ce qui peut provoquer un risque de débordement. Des engins interviennent donc régulièrement pour curer la rivière. Le sable prélevé est ensuite utilisé localement sur les chantiers.

La CCHMV s'occupe également de l'entretien des berges des ruisseaux. Un entretien qui est normalement à la charge des propriétaires. Cependant, si les particuliers n'interviennent pas pour couper les arbres ou enlever les embâcles, la CCHMV se substitue aux propriétaires et prend en charge les travaux.

A noter enfin que certains secteurs d'altitude ou difficilement accessibles (gorge du Charmaix, ruisseau du Saint-Antoine sur sa partie amont) sont sous la responsabilité de l'Etat (Restauration des Terrains en Montagne).

Gestion des milieux aquatiques

Comme toutes les Communautés de communes françaises, la CCHMV est compétente pour la gestion des milieux aquatiques. Dans ce cadre elle s'occupe notamment de la problématique des espèces envahissantes. La renouée du Japon est par exemple présente à Modane (ruisseau du Povaret). La CCHMV délègue la destruction de cette plante envahissante à la commune de Modane.

Les sentiers

Le GR5, le Petit Bonheur, le Tour de Haute Maurienne... Autant de sentiers empruntés chaque année par des milliers de randonneurs dont l’entretien, la promotion et le balisage au niveau local sont financés par la Communauté de communes.

Les agents de la CCHMV et de ses partenaires chargés de l'entretien inspectent régulièrement les sentiers. Cependant, si vous constatez un problème sur un sentier (arbre tombé sur le chemin, éboulement, problème de signalisation...), n'hésitez à le signaler à la Communauté de communes. Prenez une photo du secteur qui pose problème et envoyez là à a.carboni@cchmv.fr en indiquant les coordonnées du site.

Arbres, rochers, coulées de boue : travaux d’Hercule sur les sentiers au printemps 2018 !

La montagne est un des milieux naturels les plus vivants qui soient : un sentier franchissant à l’automne un torrent tumultueux dans une pente à 45° peut ne plus exister après un hiver rude et avalancheux !
Pourtant, Homo randonicus marche sereinement sur son sentier, avec pour objectif un col, un sommet ou un vallon du massif de la Vanoise, ou de l’autre côté de la vallée : la frontière italienne et le Thabor ou le Val d’Ambin sur les traces d’Hannibal. Sa progression est balisée et le tracé devant lui, bien lisible et dégagé. Sa sérénité et sa sécurité, il les doit en partie à l’action des services communaux, intercommunaux et du Parc national de la Vanoise qui entretiennent et restaurent les sentiers avant chaque été. Ils ont été mis fortement à contribution au printemps 2018. Petit retour sur les opérations...

Comme chaque année dans la période pré-estivale, communes et communauté de communes Haute Maurienne Vanoise ont rouvert les sentiers de randonnée et de VTT. Ces opérations consistent très habituellement pour les équipes de terrain à réemprunter à pied ou en VTT tous les sentiers pour l’entretien de printemps. Elles vérifient la signalétique, le balisage et la lisibilité du tracé, dégagent la végétation envahissante rétrécissant le passage, arasent l’assiette des sentiers (diminution de la densité des roches proéminentes gênant la progression du randonneur), bouchent les trous et creusements naturels, dégagent les blocs obstruant le passage, traitent des zones érodées par l’eau et les ruissellements, retaillent des marches dans les passages plus raides, rendent les gués franchissables, nettoient les renvois d’eau et bien entendu vérifient tous les ouvrages de franchissement (ponts, passerelles). Cela, c’est une campagne normale de printemps !
Mais cette année, la campagne a pris une tournure de grands travaux et de défis. Il faut dire que le dernier hiver a été exceptionnel a bien des égards et ravageur, il a laissé de nombreuses cicatrices sur les sentiers. Il est tombé beaucoup plus de neige que d’habitude ce qui a multiplié les incidences d’avalanches et puis il y a eu la tempête Eleanor arrivant de l’Ouest en janvier, qui a secoué les forêts du territoire Haute Maurienne Vanoise. Se sont ajoutées au milieu du printemps les conséquences de la fonte des neiges, avec l’engorgement des sols et des coulées…

Des sentiers enfouis sous les branches ou la boue, parfois qui avaient disparu...

A la mi-mai une première équipe de terrain s’est occupé de la réouverture des sentiers de randonnée, puis une seconde s'est occupé des sentiers de VTT. Elles ont « attaqué » le travail par le GR5 qui descend de Valfréjus, puis sont remontées vers les secteurs du Vallon de l’Orgère, du Vallon de Polset, d’Aussois, de Sardières-Monolithe… Pour les sentiers VTT, les chantiers ont commencé par Aussois et La Norma et se son poursuivis en altitude en suivant la fonte des neiges. Six personnes au total sur le terrain quotidiennement, qui ont vérifié et entretenu 400 km de sentiers de randonnée et 200 km de sentiers VTT d’intérêt communautaire (ceux entretenus par la Communauté de communes Haute Maurienne Vanoise, sur 1 500 km de chemins, sentiers, pistes que compte son territoire). A l’entretien des sentiers VTT se sont ajouté le remontage des Bike-Parks démontés avant l’hiver dans les villages et les stations (Valfréjus, Aussois, La Norma, Val-Cenis-Bramans, Val-Cenis-Lanslevillard, Bessans). Pour Arnaud Carboni, chargé de projets « Activités de pleine nature » à la Communauté de communes Haute Maurienne Vanoise, la réouverture des sentiers a pris cette année des accents de travaux d’Hercule ! « On a observé d’innombrables chablis et volis à dégager des sentiers (Ndlr : chablis, arbres déracinés tombés au sol ; volis, arbres cassés au niveau du tronc, non-déracinés). Il y avait aussi des coulées de boue qui avaient recouvert des passages et puis des portions entières de sentiers qui étaient à refaire, car leur tracé avait totalement disparu ! ». L’incidence sur la progression de la mission a été forte. Partout il a fallu s’adapter à l’état des sentiers et la mission a pris des allures de course contre la montre ! Les finitions n’ont pas été faites partout, mais l’essentiel était bien d’ouvrir un maximum de sentiers pour la saison d’été !

La précieuse collaboration des « sentinelles »

Arnaud Carboni a relancé cette année l’appel habituellement adressé aux randonneurs. Des gens du pays le plus souvent, qui n’ont pas attendu que les travaux d’entretien soient terminés pour renouer avec leurs jardins secrets d’altitude et qui ont signalé les obstacles rencontrés sur leurs sentiers (arbres, blocs de pierre, boue…) et les portions très abimées. Ces sentinelles - des bénévoles - ont joué comme d’habitude
un rôle essentiel en permettant d’accélérer la réouverture des sentiers. «  Plus vite on avait l’info, plus vite on pouvait envoyer nos équipes et même prioriser des secteurs. »

Randonneur, quand tu fouleras les aiguilles de pins tapissant tes sentiers de randonnée,
cet été, aies une pensée pour ceux qui ont passé une bonne partie du printemps à les remettre en état !

Pour joindre le service :
Mail : a.carboni@cchmv.fr
Tél. 04 79 05 53 61

Sentiers : vers une destination Haute Maurienne Vanoise VTT

En 2018 encore, le territoire investit dans son offre d'itinéraires et de parcours

Insérés dans un large projet de développement de l’offre VTT en Haute Maurienne Vanoise, les itinéraires de crosscountry ludiques vont être créés sur Bessans - Chantelouve et Termignon* ! Ces itinéraires ont été pensés pour permettre à tous de s’amuser sur des parcours dédiés et faciles, tout en admirant des paysages grandioses. Travaux de terrassement, création de modules et signalétique... la Communauté de communes Haute Maurienne Vanoise investit 277 800 € H.T. en 2018
Des réalisations qui complètent les investissements déjà effectués : Bike Park de Lanslevillard, Pump Track de Bramans, itinéraire de VTT ludique de Bessans, refonte du domaine de cross country FFC, balisage d’itinéraires d’enduro au départ du col du Mont Cenis et aménagements développés jusqu’ici par les Communes, aujourd’hui devenues d’intérêt communautaire. Ces efforts, combinés avec l’engagement des acteurs VTT du territoire, permettront de valoriser, dès l’été 2019, une « Destination Haute Maurienne Vanoise VTT ».

* à Termignon il y avait initialement un projet de descentes sous le premier télésiège en partie basse et un enduro de niveau bleu sous le second télésiège en partie haute. Seul l’Enduro sera réalisé, la DREAL n'ayant pas donné son autorisation pour les descentes.